· 

Franchement un projet professionnel ça sert à quelque chose?

Dans un environnement économique très perturbé, dans des entreprises qui changent régulièrement leur organisation, et avec un taux de chomâge que l'on n'arrive pas à endiguer, il y a presque une injonction dans notre société d'avoir un projet professionnel pour s'en sortir! Et puis les techniques de coaching ont envahi nos média et nos façons de penser, alors celui qui n'a pas son coach est fichu! Pourtant, nous avons bien souvent l'impression de perdre le fil de notre parcours professionnel et de ne pas pouvoir ou savoir comment reprendre la main...

Accompagnant depuis près de 13 ans des personnes de tous horizons sur cette question, je voulais témoigner de quelques réflexions en la matière.

La question de définir ou rédéfinir un projet professionnel se pose certainement avec plus d'insistance à certaines étapes clé de la vie professionnelle et personnelle :

  • pendant ses études ou à la sortie de l’école : pour définir une trajectoire et faire ses premiers choix d'orientation (sachant que nous changerons 2 à 3 de métiers dans notre vie, alors pas de panique, rien n'est définitif !)
  • à mi-parcours : la tranche d’âge entre 40 et 45 ans est à ce titre fondamental. Car les priorités changent très souvent à cet âge et la question du sens de son travail devient plus prégnante
  • lors d’une rupture souhaitée : changement de mode de vie par exemple, et là la question du projet professionnel doit être prise plus globalement à travers la question du projet de vie
  • lors d'une rupture subie : plan social, accident de travail...Même si la période est douloureuse, c'est paradoxalement un moment opportun pour mettre sur la table ses envies professionnelles
  • et enfin, pour préparer la seconde partie de carrière à partir de 50 ans (ce que les entreprises anticipent peu et nous laissent seul avec le sujet !) ou anticiper une retraite active et sereine.

Force est de constater que dans ces "croisées des chemins", l'élaboration d'un projet professionnel et de vie sécurise et permet de gagner en sérénité et liberté.

Réussir son projet professionnel, c’est d’abord prendre en compte différents éléments qui viennent influencer et structurer notre démarche : acquis professionnels, motivations, personnalité, centres d'intérêts et objectifs de vie.

Lorsque nous avons posé des hypothèses issues de cette phase d'analyse, une autre étape cruciale débute : construire le plan d'actions qui nous mènera à bon port en identifiant les conditions de réussite et les freins possibles. Tout projet est envisageable, la thématique centrale est de pouvoir répondre à la question : "Comment, dans quels délais, avec quels moyens?". Il est important aussi de se demander ce à quoi nous sommes prêts à renoncer en quittant notre situation actuelle, et quels sont les bénéfices que nous allons gagner dans le futur.

En résumé, un projet professionnel réussi présuppose deux conditions, qui quelques fois peuvent apparaître en première intention comme contradictoires :

  • identifier et respecter ses aspirations et ses motivations profondes : "la part de rêve" essentielle au recentrage sur soi. Les psychologues diraient le principe de plaisir.
  • se confronter à la réalité du marché du travail et aux conditions économiques : "la part de réalité" indispensable pour réussir la mise en oeuvre de l'objectif.