· 

Et si neutre était tout sauf neutre !

Une technique pour maîtriser ses émotions : la neutralisation

Pour apprendre à maîtriser ses émotions négatives, une technique consiste à apprendre à "désomatiser" les manifestations de l'émotion (crampes d'extomac, mal de tête, palpitations...). Nous avons tous des symptômes différents qui accompagnent nos émotions déplaisantes! Le corps est très inventif pour nous faire comprendre que quelque chose ne va pas, ne nous convient pas.

L'idée ici est d'apprendre une technique paradoxale pour maîtriser ses émotions qui part des sensations positives. Je m'explique. Ne "travaillons" pas directement sur les émotions négatives liées aux souvenirs négatifs. Car l'expérience montre qu'une réactivation d'un souvenir négatif va nous faire revivre inéluctablement les émotions négatives qui y ont été associé. Alors, si nous ne savons pas déjà neutraliser ses émotions, nous allons enclencher les inévitables répercutions négatives dans notre corps et notre esprit.

Mais bonne nouvelle ! Comme toutes les manifestations émotionnelles se somatisent (se mémorisent et se manifestent) dans une partie du corps, y compris les émotions agréables, utilisons les somatisations positives pour apprendre à neutraliser les émotions dérangeantes. Autrement dit, nous avons tous "nos petites madeleines de Proust" qui sont de sacrés atouts.

La technique de préparation

Comme dans tout exercice de sophrologie, nous commençons par quelques inspirations et expirations en fermant les yeux. Pour nous recenter et en insistant sur le mouvement de l'expiration qui permet d'accroître la détente.

Ensuite, nous allons détendre physiquement chaque partie de notre corps, en les parcourant mentalement; de la tête au pieds ou des pieds à la tête, peu importe. Du moment, que nous respectons une cohérence par rapport au schéma corporel (par exemple ne pas "sauter" des jambes au cou !)

3ème phase : lorsque vous vous sentez détendu, souvenez-vous d'un souvenir le plus positif possible (sans qu'il soit non plus trop impliquant au niveau émotionnel). Par exemple : une réussite à un examen, un cadeau reçu... Revoyez la scène, revoyez-vous, ressentez ce que vous avez vécu. Puis revenez aux sensations présentes. Quelles sont les traces laissées par ces émotions? Où les ressentez-vous? Avec quoi ressentez-vous ? Des images accompagnent-elles ces émotions? Des mots sont-ils associés? Ressentez pleinement le vécu positif. C'est un premier apprentissage, un repérage de comment réagit notre corps aux émotions. En quelque sorte, son langage émotionnel que vous devez apprendre et comprendre.

La technique de neutralisation

Une fois cette pratique acquise (qui peut demander un peu de temps), vous pouvez passer à la 4ème phase de neutralisation qui est au coeur de l'exercice. Laissez ensuite s'estomper ces images et sensations agréables que vous pouvez toujours réactiver à volonté. Il n'y a que du plaisir à se faire plaisir !

Concentrez-vous ensuite sur une partie de votre corps qui ne participe pas à ses sensations agréables. Nous dirons une partie "neutre". Par exemple, les pieds. Peu importe, à vous de repérer cette partie neutre. Enregistrez les sensations neutres transmises par cette partie du corps, par comparaison avec les sensations agréables. En même temps, respirez de façon synchronisée en visualisant et/ou en vous disant mentalement un mot de détente ou de calme, au choix. Ce mot va vous aider à neutraliser le monologue suscité par le souvenir que vous aviez fait revivre et à amplifier la neutralité.

C'est à vous de découvrir la meilleure méthode pour vous de neutralisation de l'émotion :

  • se concentrer sur une partie neutre du corps
  • appeler l'image neutre d'un objet
  • se dire un mot de calme ou de détente?

Ou peut-être l'association des trois? Et dans quel ordre?

Une fois la technique maîtrisée, vous pourrez l'utiliser dans les cas où vous avez besoin de neutraliser une émotion perturbante. Et plus vous pratiquez, plus ça marche !