· 

Savoir observer, c'est savoir communiquer !

Communication et PNL : quelques idées clés

  • nous communiquons au niveau verbal (le langage), paraverbal (ce qui est relatif à la voix : intonation, rythme, silence...) et non-verbal (ce qui dit le corps)
  • il existe deux niveaux de communication : le niveau du contenu (les informations) et le niveau de la relation. Le type de relations établie avec son interlocuteur passe essentiellement par le paraverbal et le nonverbal. Il influence de façon déterminante le sens donné aux informations et la façon dont nous percevons et mémorisons l'échange.
  • nous communiquons consciemment et inconsciemment. Dans une approche PNL, l'inconscient est défini comme ce dont nous ne sommes pas conscient maintenant. Une très grande partie de ce que nous communiquons est inconscient et non verbal (certains disent plus de 80% du message envoyé !)

Bien observer c'est savoir bien communiquer !

Pourquoi?

  • parce que nous ne pouvons pas ne pas communiquer. Même un silence, un visage placide en dit long. Nous envoyons toujours un message à autrui
  • nous captons plus d'informations que nous ne l'imaginons consciemment. Alors se mettre en position d'observation consciente de son interlocuteur est fondamental si l'on souhaite engager une communication de qualité
  • nous donnons plus d'informations que nous ne le croyons. Et bonne nouvelle, nous pouvons en même temps devenir plus conscient de notre communication paraverbale et nonverbale, pour améliorer notre message et notre relation avec notre interlocuteur
  • la communication orale est donc une boucle de rétro-action : plus on observe, plus on a d'informations. Et plus on a d'informations, mieux on émet son message et mieux on comprend le message de l'autre. L'observation de soi et de l'autre permet de se réajuster en permanence dans un échange.

Ce que je crois profondément

  • nous ne connaissons pas d'emblée le modèle du monde des autres, ses croyances, ses filtres. Et ils sont évidemment différents des nôtres. Alors observons et posons des questions. Soyons curieux de l'autre.
  • nous avons la responsabilité de nous faire comprendre. Ce n'est pas l'autre qui ne comprend pas ! Le sens de notre message est déterminé par la réponse qu'il suscite. Il nous appartient donc de le modifier s'il n'atteint pas son objectif. Flexilibilité est le maître mot pour communiquer entre homo sapiens (civilisés évidemment !).

Pas facile? Mais la communication n'a rien d'inné, elle s'apprend et se perfectionne tout au long de la vie.