· 

"c'est par la logique qu'on démontre, c'est par l'intuition qu'on invente !"

L'intuition a-t-elle une place dans l'orientation professionnelle ? Bien évidemment, même si cela n'est pas suffisant non plus !

Henri Poincaré, le grand savant, disait : "c'est par la logique qu'on démontre, c'est par l'intuition qu'on invente !"

 

Mais au fait c'est quoi l'intuition ;

  • le dictionnaire nous dit : "Forme de connaissance immédiate qui ne recourt pas au raisonnement. Sentiment ou conviction de ce qu'on ne peut vérifier, de ce qui n'existe pas encore."
     
  • Carl Jung, éminent psychologue précurseur sur cette question, nous explique : "fonction de perception (c'est-à-dire de recueil de l'information) qui permet d'avoir une vision globale par un processus non raisonné venant de l'inconscient. L'intuition révèle d'où parvient la chose et vers quoi elle tend."

A l'évidence, coupler intuition et analyse dans un bilan de compétences ou une démarche d'orientation peut être très productif.

En effet, notre monde économique et social est très fluctuant et instable aujourd'hui. Alors comment décider d'un projet professionnel, s'orienter sans s'en remettre à soi-même. Les itinéraires balisés, les recettes qui ont marché pour nos ancêtres ne fonctionnent plus. Bien sûr, des personnes peuvent vous accompagner sur le chemin, mais vous avez un rôle essentiel, irremplaçcable à jouer dans la démarche. Et votre intuition est une arme de premier choix !

 

Comment faire ?

L'intuition peut être caractérisée, selon notre vocabulaire, comme notre boussole, notre petite voix intérieure, celle qui persiste même contre l'avis des autres. Souvent nous ne possédons pas toute l'information pour décider. Alors imaginez l'inimaginable !!! En surfant sur la paradoxe de questions dont vous seul avez la réponse en interrogeant votre for intérieur. Quelles formidables sources d'informations complémentaires à une démarche analytique de recueil d'informations externes...

Des questions du genre : Qu'est-ce qui me rendrait vraiment heureux professionnellement? qu'est-ce que j'aimerais faire dans tel secteur ? qu'est-ce qui se passerait si j'exerçais tel métier? comment je me vois dans 5 ans?

Il ne s'agit pas de se poser des questions théoriques du type : quels sont mes atouts pour ce métier? quels sont les inconvénients de telle activité? Mais de laisser parler votre imagination. De toute façon, nous possédons des garde-fous intérieurs qui font que l'on ne rêve jamais dans l'absolu, totalement détaché de nous-même. Nos rêves prennent toujours leur source dans nos émotions les plus profondes que nous procurent nos envies et dans nos expériences passées.

L'intuition, contrairement au raisonnement, cherche ce qui est caché, par association d'idées, par relation entre les choses. Autrement dit, c'est le seul moyen de relier des éléments qui sont apparemment disparates et que la logique ne peut pas appréhender (la logique n'appréhende que ce qu'elle connaît déjà!).

 

Même pas peur !

Alors oui, cela peut faire un peu peur de se fier à soi. Il est vrai que notre système éducatif, nos méthodes de management ne nous ont pas habitués à fonctionner de cette façon !Il est question aussi, dans cette démarche d'écoute de l'intuition, de trier les effets de mode que la société impose sur les "prêts à penser" et que nous pensons être des idées propres à nous.

N'oublions jamais que même dans un secteur bouché celui qui est vraiment motivé aura plus de chance de faire son trou qu'un autre. Et de toute façon votre intuition devra dans un deuxième temps se confronter aux données du marché de l'emploi, aux contraintes du métier.

 

Alors prêt à développer votre intuition ?